Il est indéniable pour le pêcheur à la mouche, avoir une bonne présentation de l’artificielle est l’assurance de réussite.

A part la pêche en réservoir où le lancer loin est nécessaire pour aller chercher le poisson au large, pour être plus efficace dans une partie de pêche en rivière, je me suis aperçu que chercher à lancer loin est une erreur, une truite se prend à moins de dix mètres, au–delà on n’est plus précis, et surtout une truite est mal ferrée. La précision est aléatoire; un coup de vent qui n’a pas était décelé, un courant d’air et la mouche tombe n’importe comment!!! Alors que le poser est la clé de la réussite.

Attaquer un coup prêt demande une discrétion et une prudence à toute épreuve, voir ma chronique « Ne pas casser les coups » il faut se placer convenablement. Combien de pêcheurs savent lancer, savent poser, savent choisir la bonne mouche, mais ne savent pas se placer dans l’eau par rapport au poste pêché. Réfléchir avant la manière d’attaquer correctement les coups sans trop les casser(1). Si la présentation est bonne une truite prend neuf fois sur dix au premier passage.

(1)Il est certain, que prendre plusieurs truites sur le même coup, demande une dextérité peu commune, la règle est simple »chaque truite prise ou manquée doit perturber le moins possible le coup »

LIONEL ARNAUD

Vous pourriez aussi aimer ce poste :

commentaires clos