Appelé aussi mouche de pierre, de l’ordre des plécoptères, c’est l’insecte aquatique courant dans nos torrents de montagne. Les pêcheurs du coin au « coup » l’appellent grillet !!!.

Il faut dire aussi que cet insecte recherche plutôt les eaux pures comme habitat, c’est pourquoi au fil des années leur rareté se fait sentir à cause de la pollution!!!.

Mais il existe dans le Chéran des endroits privilégiés où cette espèce prolifère, c’est la vallée des cyclamens à l’aplomb du village d’Allève, en particulier sous le pont de l’abime!!!

Je ne vais pas parler de son état larvaire, qui dure 3 à 4 ans car il est impossible de servir de nourriture aux poissons, car très enfouis sous les galets.(1)

C’est pourquoi les truites s’en régalent lors d’une éclosion en état émergent et quand les femelles pondent.

Les éclosions se produisent assez tôt à la sortie de l’hiver, car l’insecte résiste bien aux froid, même par temps neigeux, la durée peut aller jusqu’à l’automne.

Les nymphes matures rampent hors de l’eau pour la dernière mue, afin de se libérer de l’exuvie sur support solide, par exemple un galet émergeant, ou en bordure de la rivière.

Après sa sortie de l’enveloppe nymphale, l’insecte étire ses ailes, et les dresse verticalement pour les sécher, ce processus dure quelques minutes à une demie heure,, les imagos ont une durée de vie moyenne de deux à cinq semaines.

L’accouplement a lieu sur un support solide, le plus souvent au bord de l’eau.

Comme la plupart des espèces, il s’écoule plusieurs jours entre l’accouplement et la ponte, la ponte c’est un largage d’une boule d’oeufs assez compact, avec un vol maladroit, la femelle pond en touchant parfois l’eau, c’est le moment ou les truites s’en repaissent, car très nourrissant par sa taille, et sa valeur nutritive.

Pour les mouches, privilégiez en sèche, les imitations de trichoptère(2) en poil de cervidés sur hameçons numéro 8-10 hampe mi- longue, la mouche Gary Lafontaine en émergente(3). En règle générale lorsque qu’il s’agit d’une éclosion un léger dragage serait approprié, pour une ponte une imitation flottant haut serait judicieuse.

(1)C’est pourquoi il n’existe pas d’imitations en état larvaire.

(2) Pour les thricoptères les ailes sont inclinées en forme de toit contrairement aux perles qui sont à plat.

(3) Mouche réputée outre-atlantique.

LIONEL ARNAUD

Vous pourriez aussi aimer ce poste :

commentaires clos